rÉCITAL D'ILLIA OVCHARENKO

Mardi 26 Mars 2024 à 20h00 – Salle Cortot – Entrée Libre

Schumann / Liszt        Widmung
 
Schumann                  Fantaisie op.17
 
—entracte—
 
Rachmaninov              Élégie op.3 N°1
                               Prélude op.3 N°2
                               Sonate N°2 op.36
 
Bis : 
 
Scarlatti                    Sonate en Bm K.87
Schubert/Liszt            Litanei S562

Biographie

Quand il avait 6 ans et vivait à Tchernihiv, en Ukraine, la mère d’Illia Ovcharenko l’a emmené écouter une performance du premier concerto pour piano de Tchaïkovski. Après le concert, Illia a dit à sa mère qu’il voulait être pianiste quand il serait grand.

Aujourd’hui, seulement douze ans plus tard, Illia Ovcharenko est l’un des jeunes pianistes les plus célèbres du monde, jouant des concerts partout dans le monde.

Plus récemment, il a remporté le Concours International de Piano Honens à Calgary, au Canada – un concours qui cherche à identifier l' »Artiste Complet » – quelqu’un qui démontre une maîtrise technique, une persévérance contre l’adversité et une compréhension du texte musical à la fois intellectuelle et émotionnelle. Il a également remporté les premiers prix aux concours Busoni et Horowitz.

Il n’y avait pas beaucoup de musique dans la maison d’Illia quand il était petit. Maman est ingénieur informatique et papa est un athlète et entraîneur. Mais, il y avait un vieux piano droit dans un coin du salon, et Illia a commencé à pianoter dès qu’il a pu atteindre les touches. Il a pris des cours de chant à 6 ans, a commencé des études de piano formelles à 9 ans et a donné son premier concert à 12 ans sur la scène de la Philharmonie Nationale d’Ukraine.

Ses parents n’étaient pas sûrs que la musique soit une formidable carrière, mais ils ont encouragé son succès. À 13 ans, Illia est allé étudier à Kiev dans une école secondaire spéciale pour les musiciens doués, puis a déménagé à Tel Aviv. Il vit actuellement à Hanovre, en Allemagne, où il termine un programme de master avec son mentor de longue date, Arie Vardi. En même temps, Illia est un récipiendaire de longue date à l’Académie de Musique Internationale du Liechtenstein.

Pour Illia, le piano est un véritable ami, lui procurant parfois de la joie, parfois servant d’analgésique. Le piano révèle qui il est, à lui-même et à un public.

Il prospère sur la performance en direct, se sentant comme si deux âmes – la sienne et celle du compositeur – étaient unies sur scène. Il se sent le plus chez lui en jouant du répertoire romantique.

Hors de la scène, Illia aime le sport (Roger Federer est un idole) et pratique l’origami.

À l’avenir, Illia espère combiner l’enseignement avec une carrière internationale de tournée. Il a joué avec l’Orchestre Symphonique de la Monnaie à Bruxelles, l’Orchestre Symphonique de Jérusalem et l’Orchestre National d’Île de France. Parmi les moments forts de la saison 2023/24, on compte ses débuts avec l’Orchestre Symphonique de Toronto, l’Orchestre Symphonique du Liechtenstein et l’Orchestre Symphonique de Haïfa, ainsi que des engagements de retour avec l’Orchestre Philharmonique de Calgary. Illia est programmé pour se produire au Koerner Hall à Toronto, à l’Elbphilharmonie à Hambourg, au Sendesaal à Hanovre, au Robert-Schumann-Saal à Düsseldorf et à la Salle Bourgie à Montréal lors de la prochaine saison.

« Je suis tellement heureux quand les gens m’écoutent jouer et me disent que j’ai apporté quelque chose de nouveau dans leur vie ou les ai fait oublier leurs problèmes actuels », dit-il. « Jouer du piano est généralement une bien meilleure façon de communiquer car il y a quelque chose d’intime dans ce processus. »

Rester Informé

S’inscrire à notre Newsletter pour être informé sur les prochains événements à venir.

* champ obligatoire